Annonce

Mon amie Gabrielle : disponible !

Le livre de Cordélia, « Mon amie Gabrielle », est enfin sorti, et je l’ai reçu. 🙂


L’occasion, donc, d’une petite photo et d’un rappel des liens utiles pour se le procurer !

Début de préface Mon amie Gabrielle

Le début de la préface de « Mon amie Gabrielle »

Vous pouvez y trouver ma préface (dont je partage le début sur la photo jointe), ainsi que les illustrations par Monsieur Q ; mais ce n’est que l’habillage d’une histoire très touchante, très belle (j’ai pleuré à la fin). Pour les détails, j’en avais déjà un peu parlé ici.


Bref, je ne peux que vous encourager à vous procurer ce livre, que ce soit en version physique ou dématérialisée, et pour ça, une seule adresse : http://mademoisellecordelia.fr/acheter-roman-amie-gabrielle/
Publicités

Mon amie Gabrielle

Un beau projet est en train de se concrétiser !

Le roman Mon amie Gabrielle, écrit par Cordélia (que vous connaissez forcément si vous suivez ce présent blog), est déjà largement financé sur la plateforme participative Ulule, mais cela n’empêche pas de le pré-commander : cela contribue à donner un indice de la popularité que le livre peut avoir ! Ainsi, il n’en aura que plus de visibilité.

Je vous laisse cliquer sur l’image pour avoir tous les détails du projet.

Lien vers Ulule Mon amie Grabrielle

Clique sur l’image (illustration par Monsieur Q) pour te joindre au financement participatif !

(suite…)

Conclusion à la lettre ouverte à Oubéret

J’ai pu avoir une conversation téléphonique, posée et respectueuse, avec le chanteur du groupe Oubéret, Jocelyn Epinette. Je suis ravie d’avoir eu cette opportunité.

J’ai pu expliquer avec d’autres mots ce qui caractérisait la mécanique transphobe d’un ressort humoristique. J’ai pu expliquer également en quoi cela ne préjugeait aucunement de la bonne volonté et des valeurs des artistes. Le groupe n’avait effectivement pas conscience de cette mécanique, et défendait en outre des valeurs telles que l’acceptation des autres comme ils sont, ainsi que de l’homosexualité.

Les réactions, parfois maladroites, venaient aussi du terme de transphobie, qui, s’il est pertinent pour décrire la réalité que l’on subit, n’était pas le mieux choisi stratégiquement pour le partage de la lettre, car les personnes n’étant pas habituées aux militantismes ont tendance à le vivre comme une remise en question de leurs valeurs humaines. D’un point de vue purement pédagogue, c’était une erreur, d’autant que les réseaux sociaux ont tendance à rendre les conversations complexes.

Jocelyn m’a par ailleurs assuré qu’il comprenait en quoi la chanson pouvait m’être blessante. Je ne suis pas absolument sûre que le fait qu’elle cause du tort soit tout à fait clair ; on peut toutefois reconnaître que c’est une mécanique qui est très difficile à identifier quand on ne vit pas la même chose que nous.

Il m’a toutefois assurée de sa prise de conscience et du fait qu’il prendrait en compte notre discussion dans l’avenir ; que le sujet ne serait abordé qu’avec les précautions qui s’imposent. Une porte est restée ouverte à la communication entre nous à l’avenir, au cas où nous en aurions besoin.

En l’état je ne peux personnellement pas recommander le groupe tant que cette chanson est au répertoire, ce qui vaut pour ce que c’est : un avis personnel.

Merci à Oubéret pour votre écoute. Merci à celles et ceux qui m’ont soutenue lors de cette histoire.

Mener des parties de jeu de rôle : une présentation en vidéo ?

J’ai réalisé une courte vidéo afin de pouvoir présenter l’ouvrage Mener des parties de jeu de rôle, édité par Lapin Marteau, qui vient de sortir en boutique. Cela me permet également de me familiariser un peu plus avec cet outil, petit à petit.

 

 

Le ton est évidemment très laudatif. Soyons réalistes : je n’aurais pas fait de vidéo pour présenter le livre si je n’y tenais pas tant.

Quelques liens utiles :

[JdR] Le lycée des Ancolies : une adaptation de Lycéenne RPG ?

Toujours en prévision de la convention Équinoxe, je souhaite présenter l’un des scénarios que je présenterai lors de cet événement : « Le lycée des Ancolies ». C’est un scénario qui a fait ses preuves il y a déjà bien des années, et je profite de l’opportunité pour le remettre à jour, pour l’écrire pour de bon ; car beaucoup de notes étaient très personnelles, beaucoup de schémas demeuraient illisibles, beaucoup de contexte n’avait jamais été formalisé à l’écrit, et demeurait dans mon esprit, sans aucune chance de pouvoir être récupéré par quiconque.

Ancolies

L’ancolie : la tristesse, la solitude, la folie

Lycéenne RPG (par Kadnax, accessible ici) m’a sans conteste inspirée dans l’écriture de ce scénario. Et pour cause, ce dernier a été conçu, à l’origine, en prenant pour  base son système de jeu, tout en véhiculant une ambiance propre. Cette ambiance, c’est celle d’une petite ville tout à fait tranquille, de l’ouest américain (disons, le Colorado), dans la toute fin des années 90. À cette époque, pas de téléphone portable, encore moins de smartphone ; les baladeurs mp3 n’existent pas, les Walkman lisent leur musique sur un CD ; les ordinateurs tournent sous Windows 98 et on a peur du bug de l’an 2000, sans trop comprendre ce que ça signifie ; l’ADSL fait progressivement son apparition dans les foyers ; Flat Beat fait un carton dans les bacs. (suite…)