Queer

Mon amie Gabrielle : disponible !

Le livre de Cordélia, « Mon amie Gabrielle », est enfin sorti, et je l’ai reçu. 🙂


L’occasion, donc, d’une petite photo et d’un rappel des liens utiles pour se le procurer !

Début de préface Mon amie Gabrielle

Le début de la préface de « Mon amie Gabrielle »

Vous pouvez y trouver ma préface (dont je partage le début sur la photo jointe), ainsi que les illustrations par Monsieur Q ; mais ce n’est que l’habillage d’une histoire très touchante, très belle (j’ai pleuré à la fin). Pour les détails, j’en avais déjà un peu parlé ici.


Bref, je ne peux que vous encourager à vous procurer ce livre, que ce soit en version physique ou dématérialisée, et pour ça, une seule adresse : http://mademoisellecordelia.fr/acheter-roman-amie-gabrielle/
Publicités

Ludologies : Comment bien parler d’amour et de sexualité dans le jeu ?

J’ai été invitée dans le podcast Ludologies, traitant du jeu sous toutes ses formes et tâchant de le penser et de l’analyser sous différents angles, au fil des émissions. Hadrien et Manuel font un super travail et je les remercie encore pour cette visibilité supplémentaire.

 

du jeu sous toutes ses formes

Ludologies du jeu sous toutes ses formes

 

Le sujet était alors : Comment bien parler d’amour et de sexualité dans le jeu ? (suite…)

Everyday is Halloween, jeu de rôle queer ?

Pour la définition rapide flash-éclair : queer, en anglais, ça veut dire « bizarre », et à la base c’est une insulte à peu près équivalente à « pédé », destinée à toute personne qui ne rentrerait pas dans les cases socialement admises du point de vue genre ou orientation sexuelle. Historiquement, ça a été réapproprié petit à petit pour en chasser la dimension négative, et c’est désormais brandi comme un terme politique positif, toujours destiné à qualifier tout ce qui ne rentre pas dans la norme, mais tout en dénonçant le regard que la société y porte.

Voilà pour la définition rapide flash-éclair.

 

Avant tout, j’ai envie de parler d’un jeu de rôle : Everyday is Halloween. Édité par Les XII Singes dans leur collection Intégrales (on paie le jeu 35 euros et on a tout ce qu’il faut pour jouer, il n’y a pas de suppléments à acheter).

 

Everyday is Halloween

Le matériel de base. Avec des petites cartes faites maison pour simplifier la gestion des pouvoirs (fierté personnelle). 🙂

J’admets que l’ambiance gothique-punk-victorienne m’a pas mal attirée. L’aspect « Alice qui rencontre Dracula et Jack l’éventreur », le smog qui recouvre la ville, des créatures surnaturelles hautes en couleur côtoyant des humains qui nient complètement la réalité et la diversité du monde, l’ambiance cauchemardesque… J’y retrouve des sensations rencontrées en jouant sur PC à Alice Madness Returns (ce qui me plait pas mal). J’achète, je lis, et je découvre. (suite…)